Présentation générale du projet

Les chiffres clés

0
éoliennes
0
personnes alimentées (équivalence)
0
tonnes de Co2 évitées
0
années minimum de durée de vie
0
à 180 mètres de hauteur des éoliennes en bout de pale

L’avancée du projet

Les études :

Afin de répondre à la règlementation française en matière de respect des normes sociales, culturelles et environnementales sur le territoire. ENERTRAG a réalisé différentes études pour que le projet de parc éolien des Balossiers réponde aux objectifs de transition énergétique sur son territoire.

L’étude paysagère

Afin d’intégrer le projet dans un contexte paysager local, ENERTRAG a fait appel au bureau d’études AUDICCE pour l’étude du paysage et du patrimoine.
Le paysage et le patrimoine local ont été étudiés de manière précise par le bureau d’études et la définition de l’implantation ainsi que le choix des éoliennes a été fait en considération des résultats de l’étude, afin de réduire au maximum l’impact des éoliennes sur le patrimoine local.
Concrètement, l’étude a permis de souligner l’importance d’éviter les effets de surplomb vis-à-vis de la commune de la vallée de l’Hurtaut et du fossé des chevreuils afin de réduire l’impact sur les bourgs de Renneville, Fraillicourt et Waleppe. Ainsi, la hauteur des éoliennes les plus proches de ces éléments a été diminuée à 150 mètres.

L’étude acoustique

Le bruit produit par les éoliennes, très encadré par la règlementation de l’Etat, suscite de nombreuses interrogations pour les riverains.  Afin d’apporter des réponses et solutions à ces dernières, ENERTRAG a fait appelau bureau d’études acoustiques indépendant Orféa acoustique.
Le bureau d’études a réalisé des mesures en toutes conditions de vent et a ensuite réalisé des calculs pour vérifier si le parc éolien projeté respecte la réglementation.
L’étude réalisée par Orféa acoustique, du 24 au 31 mars 2017, n’a mis en évidence aucun risque de dépassement des seuils réglementaires pour le projet éolien des Balossiers. Les seuils sont de 5 dB d’émergence* de jour et 3 dB de nuit. Le niveau de bruit résiduel, c’est-à-dire le niveau de bruit initial existant en l’absence des éoliennes, a été mesuré auprès des lieux d’habitation les plus proches, cités ci-dessous, de l’aire d’étude immédiate de jour comme de nuit.
*L’émergence est calculée en comparant le niveau de bruit avec les éoliennes et le niveau de bruit sans éolienne.

Point N°1 : Lieu-dit Jeanne Froment (au Nord du projet)
Point N° 2 : Sud du hameau de Renneville (au Nord du projet)
Point N° 3 : Sud du hameau de Fraillicourt (au Nord-Est du projet)
Point N° 4 : Lieu-dit de la Briqueterie (au Nord-Est du projet)
Point N°5 : Lieu-dit Chaumontagne (à l’Est du projet)

L’étude d’impact

Le parc éolien des Balossiers est soumis à la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 (loi de Grenelle II). Ce statut les oblige à respecter différentes règles en matière de sécurité, de cadre de vie et d’environnement.
ENERTRAG a par conséquent réalisé différentes études pour que le projet de parc éolien des Balossiers réponde à ces critères et objectifs nationaux de transition énergétique.


CONTEXTE

Les études menées sur la zone d’implantation du projet ont montré que les enjeux liés à la biodiversité, et notamment les oiseaux et les chauves-souris, sont faibles sur l’ensemble des parcelles cultivées. Seuls les secteurs de haies et de boisements présentent un intérêt avec une diversité plus importante.

RÉSULTATS

Les études ont permis de démontrer que l’éloignement choisi des éoliennes du projet des Balossiers de plusieurs centaines de mètres des haies et boisements permet d’éviter les impacts potentiels sur la biodiversité.
Afin d’obtenir plus d’informations concernant les données environnementales, vous pouvez consulter le document ci-dessous qui traite de ces enjeux environnementaux.

Où se situe le projet ?